Toutes les actus En savoir plus
Apport personnel :
10 000 €
Investissement total :
27 500 €
Catégories :
Services aux Entreprises Technico commercial Manager commercial BtoB Généraliste Commercial B2B Les Réseaux d'Avenir

Interview franchise France Hygiène Ventilation - 2e partie

08 décembre 2015 |
Interview franchise France Hygiène Ventilation - 2e partie

Interview franchise France Hygiène Ventilation - 2e partie

interview franchise France Hygiène Ventilation

Interview franchise France Hygiène Ventilation

 

2e partie

 

CML: Quand avez-vous décidé de lancer un réseau et quelles ont été vos motivations ?

 

Après 2 ans d'activité, j'avais déjà l'idée d'ouvrir d'autres agences en Basse et Haute Normandie.

Mais recruter et surtout manager le personnel à distance me semblait difficile ou alors au prix de déplacements et de fatigue que je n'avais pas envie de subir. L'alternative d'intégrer, de former puis de suivre des entrepreneurs désireux de se lancer m'est apparue comme un excellent compromis.

Mais je souhaite construire un réseau avec des valeurs qui me sont proches, afin de faire partager et profiter des expériences des autres: le partage et l'échange me semblent être l'essence même de la construction d'un réseau.

J'ai construit mon identité professionnelle autour des valeurs de transparence, d'honnêteté, du travail de qualité, à un bon rapport qualité prix.

C'est ces valeurs que je veux retrouver chez ceux qui rejoindront le réseau FHV.

 

Quel profil recherchez-vous

 

Au delà des valeurs décrites plus haut, les qualités pour réussir dans mon métier sont celles d'un commercial, avec si possible une aptitude à la technique: car le métier est technique. Sur la VMC, ce n'est pas compliqué mais une formation est indispensable. En plus, la VMC évolue sans cesse: dans notre concept, on va s'assurer que les membres de notre réseau restent au niveau, tant technique que réglementaire et législatif. Ca fait l'objet d'une formation d'une journée par an.

 

 

Le profil du technicien qui sera embauché pour intervenir chez les clients ?

 

Il n'a pas besoin d'une compétence très élevée à la base: il sera formé par nous. Par contre, il doit avoir des qualités d'autonomie, être manuel (démontage remontage de matériel), et avoir des qualités humaines (bien présenter en clientèle, être souriant, savoir parler correctement).

 

Vos objectifs de développement ?

 

Nous avons pour ambition de nous développer, mais le critère no1 reste la rencontre de 2 envies d'entreprendre: celle de mon futur franchisé et la mienne: et elles doivent être compatibles, d'où l'importance que j'accorde aux valeurs. Je préfère refuser des bons profils commerciaux mais qui n'auront pas mon état d'esprit, plutôt que de les intégrer et avoir un réseau qui ne me ressemblera pas.

C'est d'ailleurs pour renforcer ce niveau d'exigence que j'ai décidé de travailler avec FRAMBOISE Consulting, des spécialistes du développement en franchise qui partagent mes convictions.

C'est pourquoi nos ambitions sont raisonnables avec 3 intégrations en 1ère année puis un rythme de 5 ouvertures par an.

 

Comment vous avez vu évoluer votre métier et comment évoluera t'il ?

 

Le métier n'a pas évolué depuis 1981 et c'est un vrai problème. J'ai comme objectif de faire développer une machine spécifique pour le nettoyage des hottes. Cette Recherche et Développement est externalisée et actuellement en phase de test sur différents procédés de nettoyage. Une telle machine bénéficiera à l'ensemble du réseau: simplification des entretiens,  simplification des taches et diminution du nombre d'intervenants et donc du coût des prestations.

En nous rejoignant, je pense qu'on peut faire gagner 3 à 4 ans aux franchisés sur leur développement par rapport à ce que nous avons fait. On a apprit de nos erreurs passées et c'est aussi cela que l'on propose à nos futurs franchisés.