Toutes les actus En savoir plus
Apport personnel :
55 000 €
Investissement total :
125 000 €

INFINITEAM : les principes de l’intérim

17 novembre 2020 | Communication de marque
INFINITEAM : les principes de l’intérim

INFINITEAM vous présente les grands principes de l’intérim

 

L’intérim est un contrat flexible qui s’adapte aussi bien aux besoins immédiats d’un recruteur qu’aux envies de l’intérimaire.

L’intérim ou aussi nommé travail temporaire est la mise à disposition provisoire de salariés auprès d’entreprises utilisatrices pour l’exécution d’une mission. Une fois la durée du contrat de l’intérimaire convenu, c’est l’agence d’intérim qui embauche l’intérimaire et le rémunère. Il existe donc une relation tripartite entre le salarié, l’entreprise utilisatrice et l’agence d’intérim

 

La durée d’une mission en intérim est variable en fonction des besoins de l’entreprise utilisatrice. Elle peut osciller d’une journée minimum à 18 mois maximum. Le contrat peut être renouvelé à 2 reprises à condition de ne pas dépasser la limite maximale autorisée par la loi.

 

Les missions en intérim comportent une période d’essai.

Elle permet à n’importe laquelle des 3 parties d’interrompre à tout moment la mission. La période d’essai est déterminée par la convention collective ou par l’accord professionnel de l’entreprise utilisatrice.

 

Il est interdit de rompre un contrat de mission sauf cas de faute grave.

Si c’est l’agence d’intérim qui rompt le contrat, elle doit obligatoirement proposer à l’intérimaire un nouveau contrat dans un délai maximal de trois jours ouvrables. La durée du contrat doit être à minima égale au nombre de jours restants du précédent contrat.

Si c’est l’intérimaire qui rompt le contrat, il encourt des dommages et intérêts auprès de son agence d’intérim et ne touche pas ses indemnités.

 

L’intérimaire peut à tout moment rompre son contrat de mission, à condition qu’une entreprise l’embauche en CDI.

Il doit notifier par écrit le motif de cette rupture de contrat à son agence d’intérim, qui de son côté avisera l’entreprise utilisatrice.

Une lettre d’engagement datée ou un contrat de travail peuvent ici faire office de justificatif. En cas de désaccord, l’intérimaire doit respecter un préavis d’une durée d’un jour ouvré par semaine restante, dans la limite de deux semaines maximum. Le cas échéant, les indemnités de fin de missions ne seront pas versées. 

Vous souhaitez plus d'informations ?
Créer une agence de Travail Temporaire Infiniteam, c'est privilégier le « travailler ensemble »
+ - Questions complémentaires et optionnelles (cliquez ici)
Secteurs d'activité retenant votre attention :
Précisez :
Précisez :
Précisez :
J'accepte de m'abonner aux Newsletters Cent Mille Liens (je peux me désinscrire à tout moment)