Accueil > Business plan franchisé - Essentiel à la création
< Retour

Business plan franchisé - Essentiel à la création

 

 

Business plan franchisé une étape essentielle dans le parcours du futur créateur

 
 
 

 

 

A quel moment se pose la question du Business Plan franchisé ?

 

L’élaboration du Business Plan franchisé fait partie d’un process complet de découverte de l’enseigne que l’on peut se décomposer en plusieurs étapes :

  1. Prise de renseignements
  2. Prise de rv avec le franchiseur
  3. Réflexion
  4. Récupération du DIP
  5. Réflexion et élaboration d’un business plan pour les enseignes de service
  6. Signature du contrat de franchise ou d’un contrat de pré-réservation de zone.

L’élaboration du Business Plan franchisé est donc une étape essentielle du parcours d’un prospect franchisé.

 

Pourquoi un Business Plan franchisé ?

 

  1. Le Business Plan va permettre de valider si la rentabilité souhaitée par le prospect franchisé est en phase avec la rentabilité que peut proposer l’enseigne. En effet, le bon sens impose que l’activité proposée permette de dégager une rentabilité suffisante pour que le franchisé puisse à minima se rémunérer, voire dégager du profit.
  2. L’élaboration d’un Business Plan franchisé permet également de structurer son projet et de se poser les questions essentielles.
  3. Le Business Plan est également l’outil indispensable pour présenter son projet à un banquier. Bien structuré, propre et efficace, il rassure le banquier sur la capacité de synthèse de l’entrepreneur, porteur du projet.

Que doit contenir le business plan franchisé ?

 

 

Le compte de résultat prévisionnel

 

Le Compte de résultat prévisionnel nécessite une évaluation :

  • des charges :
    • charges fixes,
    • charges variables
  • des ressources (Chiffre d’Affaire)

 

Le Compte de résultat est un document comptable présentant l’ensemble des produits et des charges d’une société durant un exercice comptable.
La différence entre produits et charges permet de dégager un résultat net annuel de l’activité.
Dans le cas d’un business Plan, il est nécessaire de faire des hypothèses sur les 3 1ères années suivant la création de l’entreprise.


A la différence des entrepreneurs non franchisés, le business plan d’un franchisé présente quelques atouts pour le banquier :
Les produits et les charges sont le cumul d’un retour d’expérience du franchiseur et d’un voire plusieurs points de vente franchisés, qu’il s’agisse:

 

  • du Chiffre d’Affaire,
  • des charges fixes telles que charges de personnel, loyers, charges liées au local,
  • des charges variables : coût d’achat des marchandises, royalties…

 

 

Le bilan de départ nécessite également une évaluation… 

 

  • des besoins de financement
  • des ressources

 

Le tableau de remboursement d’emprunt

 

 

Le bilan de départ a permis d’évaluer les ressources financières dont on aura besoin pour lancer son affaire. On peut dès lors calculer le montant des ressources financières à emprunter, à quel taux d’intérêt et la durée du remboursement.

Par exemple,

  • Quelles sont les machines nécessaires à mon exploitation au quotidien,
  • Quel est le coût de l’aménagement de mon local,
  • Quel est le coût de mon pas de porte,
  • Quel est le montant de mon stock à financer au départ,
  • Quelles cautions dois-je verser,
  • Quel va être le montant total de la tva sur mes investissements, et que je vais devoir avancer,
  • Quel est mon besoin en fond de roulement, 

A l’inverse,

Quelles sont les ressources dont je dispose et que je vais mettre dans ma société:

  • Capital
  • Apports en compte courants
  • Matériels

De cette différence entre mes ressources et mes dépenses, on déduira l’emprunt nécessaire pour lancer son affaire

 

Le plan de trésorerie

 

C’est une partie du business plan franchisé à laquelle le banquier est particulièrement sensible : une activité connaissant des fortes fluctuations de trésorerie, due par exemple à une forte saisonnalité sera perçue comme plus risquée par le banquier qui n’aime rien tant que la régularité des entrées financières et un compte courant créditeur.

On doit donc scrupuleusement relever les modalités de règlement des dépenses : pour chaque fournisseur, il convient de savoir quelles sont les conditions de règlement : au comptant, à 30, 60 voire 90 jours.

De même, sous quel délai est-on payé par ses clients : au comptant, à 30, 60 voire 90 jours.

On peut dès lors élaborer un plan de trésorerie prévisionnel.

 

 

Les SIG ou Soldes Intermédiaires de Gestion

 

C’est le récapitulatif du Business Plan ; il permet de faire ressortir différents ratios tels que:

  • La Marge Commerciale,
  • La Valeur Ajoutée,
  • L’Excédent Brut d’Exploitation,
  • Le Résultat Net,
  • La Capacité d’Autofinancement.

     

 
 
9